[HUMEUR] Bienvenue chez les nantis, Dany

7 novembre 2009 dans Culture

Consigne :
Ecrivez l’éreintage d’un acteur de la culture. Soyez cruels. Et de mauvaise foi, si possible.

Correction :
Pauvre Dany Boon ! Vous avez une verve assassine.

Vous êtes sympa, Dany. Je vous aime bien. De loin. Mais, par pitié, arrêtez de jouer au comique, c’est insupportable. Citez-moi un seul individu qui soit incapable d’enfiler un K-way, à part vous. Honnêtement. Ce n’est pas des enfants que vous avez dans la salle. Vous savez, les plus de trois ans, ça ne les fait plus rire. Ça les fait sourire. De pitié. Le pauvre garçon, osons un rictus, tout de même, il a l’air de tellement s’amuser.

Et vous savez, Dany, les gens qui payent pour venir vous voir… ils aimeraient bien vous comprendre, aussi. La diction, vous connaissez ? Ton thé t’a-t-il ôté ta toux ? Ent-entr-entr-entraînez-vous-parce-par-parce-qu’entraînez-vous-parce-que-ça-parce-que-ça-devient-de-devient-vite-in-vite-in-vite-hein !-in-impossiblàécouter-hein-et puis-et puis-et puis-et puis bon-voilà-hein-hein. La dernière fois que je suis tombée sur un de vos sketchs sur Rire & Chansons, j’ai fait une crise d’épilepsie.

Et puis, votre air benêt, là… Ça va, on a compris. C’est votre marque de fabrique. Vous êtes du Nord. Okay. D’accord. Belle vitrine pour votre région, vraiment. Ça et l’expression orale, je suis pas prête d’y foutre les pieds. J’ai les nerfs en pelote rien que de penser qu’il faut que je tienne encore quelques lignes. J’en peux plus. J’en peux plus.

Alors, parlons de votre succès interplanétaire de la France (du Nord). Dites, c’est pas un peu se foutre de la gueule du monde ? Vous croyez vraiment que les gens du Sud ne mangent que de la bouillabaisse et de la ratatouille ? Ou qu’ils pensent qu’au-delà de Lyon, c’est le Cercle polaire ? Ce n’est pas un hommage à votre région, monsieur Boon. C’est prendre les gens pour des cons. (Je reste polie.) Autre chose : vous voulez prouver que les Ch’tis ne sont pas des poivrots ? Vous vous écrivez un rôle… de poivrot. Sans compter que vous répétiez à longueur d’interview que les Ch’tis sont généreux, eux. Allez visiter d’autres trous que le vôtre. Vous serez surpris.

Ah, vous ne pouvez pas ? Remarquez, je comprends. Vous êtes très occupé à rester silencieux sur l’affaire du journaliste interdit de spectacle. Des fois qu’il en dise du mal. Ah non, c’est pas ça ? Los Angeles ? Ça fait une trotte, c’est sûr. Tant que vous y êtes, prenez une citrouille avant de revenir par chez nous. Toujours plus original qu’un gros melon.

Bienvenue chez les nantis, Dany.